miroirs-secrets.blog4ever.com

Les Miroirs du Secret...

La Combustion Humaine Spontanée.

Vous avez déjà du lire ce précédant article sur ce blog parlant de la Combustion Spontanée où devrais-je dire la Combustion Humaine Spontanée. si ce n'est pas le cas, je vous remet le lien vers cet article :

 

>>> Lien vers l'article :  LA COMBUSTION SPONTANEE : Suppositions, explications... <<<

 


 

 

LA COMBUSTION HUMAINE SPONTANÉE POURRAIENT ÊTRE LE RÉSULTAT D'UNE ACCESSION MAÎTRISÉE À UN ÉTAT SUPÉRIEUR DE CONSCIENCE ? CE SERAIT DONT ALORS PROVOQUÉES PAR UNE FORME D'ÉNERGIE NATURELLE DANS CHACUN DE NOUS.


 

Une explosion énergétique interne ?

 

N’es ce pas étrange ?

 

Ça reviendrait à dire « comment expliquer l’inexplicable ? ».

 

Une énergie présente dans l’Homme qui déclencherait la CHS par la seule volonté du patient.  Ou fortuitement par d’autres circonstances.

 

Côté hindouisme, le corps aurait un réservoir d’énergie inutilisé qui permettrait l’éveil de certaines capacités psychiques et la production d’effets physiques, mentaux, émotionnels ou spirituels.

 

Je cite :

« Représenté par un serpent enroulé sur lui-même, il serait situé à la base  de la colonne vertébrale (périnée) et au  moment de son activation, s’échapperait à travers les chakras et corps astral se rejoignent.
Cette énergie dite kundali - mais l'on parle aussi de chi, de num, de tumo, d'incendium amaris dans la tradition chrétienne et de bio énergie dans la langue d'aujourd'hui - pourrait occasionnellement entre en éruption et conduire à une chaleur brûlante  propre à réduire un corps humain en cendre. »
(Source : Magasine Monde Inconnu)

 

 



 

Savez-vous que la fièvre record chez un individu est de 64 degré centigrade!

 

 

«  La production de phosphine ou de diphosphine par le corps humain pourrait-elle expliquer les combustions spontanées humaines ? »

 

Voici une question intéressante posé dans une revue scientifique , The New Scientist.

 

La référence faite faite est celle de s travaux allemands publiés dans Angewandte Chemie (Chimie appliquée) et effectués au Holgoland  Biological Institute de Hmabourg. Là deux chercheurs ont détectés deux gaz hautement auto-inflammables en présence d'air, à hauteur de 0,1 à à,2 nanogrammes par kilo. (Rappel: il faut 1 000 000 000 nanogrammes pour faire un gramme.) Ce qui n'explique en rien pour justifier une combustion spontanée même partielle du corps humain. 

 

Ceci dit... elles sont susceptibles de jouer le rôle d'étincelle capable d'enflammer le méthane depuis longtemps identifié dans les voies digestives humaines (qui est produit par différentes espèces de micro-organismes).

 

Petite anecdote début du XXe siècle....
Un dyspepsique fumeur de pipe, au moment d'allumer celle-ci,  aurait eu un renvoi  qui « provoqua une détonation  accompagnée d'un éclair et brûla la barbe et les sourcils. »

 

D'ailleurs, le corps en décomposition accentue cette méthanisation par ignition spontanée due aux phosphine ce qui peut donner une interprétation plus connue sous le nom de feu follet.

 

« Opinion, la Grande Idée»

Dans le mensuel New Scientist (août 2012), un chercher en biologie déclara avoir trouvé la réponse à cette énigme.

Brian Ford, c'est son nom,  a tout simplement laisser mariner des tissus de porc dans de l'acétone. Après avoir entouré de tissu  (pour simuler des vêtements), il enflamme le tout. une demi-heure plus tard, il découvre dans les restes un tas de cendres avec des protubérances , « exactement ce que montrent les photos des victimes ».

L'accumulation d'acétone dans le corps humain peut être induite par l'alcoolisme, les régimes bas en graisse, le diabète, et même les maux de dents !

 

L'acétone, alors issue de de la décomposition de certaines lipides en acétoacétrate  décarboxylé, peut-elle conduire à une combustion spontanée ?

 

Brian Ford s'interrogeait sans vraiment y croire, conscient que sa théorie  ne lui ouvraient que les pages du dictionnaire.  Le mystère de la combustion humaine spontanée  a encore de beau jour devant elle...

 


 

En attendant voici la dernière nouvelle, celle d’un  bébé qui a prit feu pour la 4e fois.

 

L’histoire se déroule n Inde. Le bébé, au nom de Rahul,  n’avait que neuf jours lorsque son corps a pris feu pour la première fois. Il se pourrait qu’un gaz secrété dans les pores de la peau de l’enfant en soit la cause.

 

L’authenticité de cette histoire demeure douteuse  pour certains experts médicaux. Ils croient que la combustion humaine spontanée est un canular.

 F201308161051111542946181.jpg

 

 

Ceci dit le 13 aout 201 3, cet enfant s’est enflammé pour la quatrième fois sans raison apparente.. les médecins persistent à dire que à cause du peu de sueur… Ce n’est peut-être pas faux, mais ce n’est pas complétement convainquant. N'empêche, ça demeure une maladie rare.

 

Libre à vous de croire.



26/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres