miroirs-secrets.blog4ever.com

Les Miroirs du Secret...

Les artefacts de la Lune.

« Oh structures de la Lune, où sont tes artefacts ? Moi qui d’t’admire chaque soir quand le ciel t’offre l’exposition de ton visage… »

 

 

Au fur et  mesure de la révolution du matériel de plus en plus sophistiqué, l’homme soupçonne que notre Lune aurait été visité par d’autres… Un examen un peu plus poussé, et à distance, pourrait offrir des détails précis sur le paysage de la Lune et peut –être trouver des formes concordantes que les scientifiques approuverait en tant que preuve.

 

Par ailleurs des sondes spatiales ont été envoyées en orbite autour de notre satellite.  Ce quia permis de distinguer des détails de plus en plus petits (de plusieurs kilomètres au début à, au final, en demi mètre pour la sonde américaine Lunar Reconnaissance Orbiter, en 2006).

 

On a même pu obtenir la trace de matériel abandonné par Apollon dans les années 70, ce qui a pu faire taire les rumeurs, vu qu’il y avait photo à l’appui.

 

Y a-t-il uns risque que les tracessur la Lune disparaissent ? L’avantage avec la Lune par rapport à la Terre, c’est qu’il n’y a pas d’érosion due à la puie ou à l’atmosphère. Et pas de végétation pour le cacher.  Aussi bien que des traces de civilisations que de villes….

 

Vous avez dit des villes   ?

Baron Franz von Paula Gruithuisen (19 Mars 1774 - Juin 21, 1852) était un Bavarois médecin et astronome. Il a enseigné aux étudiants en médecine avant de devenir professeur d'astronomie à l’Université de Munich en 1826.

Au cours de sa période d'études médicales et de l'instruction, il a été noté pour sa contribution à l'urologie et de la lithotritie. Il a développé des idées sur des méthodes plus sûres pour enlever la vessie transurétrale pierres, et ses instruments ont servi de modèles pour les appareils suivants.

Comme d'autres avant et après lui, Gruithuisen croit que la Terre d ' lune était inhabitable. Il a fait plusieurs observations de la surface lunaire qui a soutenu ses convictions, y compris son annonce de la découverte  d'une ville dans le terrain accidenté au nord de Schröter cratère il nomma le Wallwerk. Cette région contient une série de crêtes peu linéaires qui ont un motif en arête de poisson-like, et, avec la petite réfraction télescope dont il se servait, pourrait être perçu comme ressemblant à des bâtiments complets, avec des rues. Il publia ses observations en 1824, mais ils ont été accueillis avec beaucoup de scepticisme par d'autres astronomes de l'époque. Ses demandes ont été facilement réfutées à l'aide des instruments plus puissants.

Il est également connu pour la découverte de bouchons lumineux sur les cuspides du croissant de Vénus, et pour être le premier à suggérer que les cratères sur la Lune ont été causées par des météorites impacts. Il a proposé que les jungles de Vénus aient augmenté plus rapidement que dans le Brésil en raison de la proximité de la planète au dim. , et que, par conséquent, les habitants célébré festivals-le feu causent des bouchons lumineux sur Vénus.

Le cratère Gruithuisen sur la Lune porte son nom. Il a vécu à 24 Brienner Straße à Munich peu de temps avant sa mort. (Source Wikipédia)

 

 


 

 

 

Strucuture suspendue qualidiée de "château" reprérée par R. Hoagland 

sur la photo NASA Apollo AS 10-32-4822.

Entre 1915 et 1920, diverses observations sur le cratère Aristarque ont effleuré la pensée à des grands travaux d’architectures élaborées. Des murs avaient été détectés bien avant et sont bizarrement disparu.

Bien que les experts du Goddard Space Flight Center aient toujours affirmé que c’était probablement une fracture  linéaire  de la surface de la Lune… ce qui titilla les imaginations du fait de ses dimensions colossales annoncées : 100km de long et 300m  de haut… en vérité , ce fût quelque chose de bien plus modeste une crête de 55km avec une pente pas plus de 7° par rapport à l’horizontale.

 

 

Le pont O'Neill photographié depuis l'observatoire Griffth.

 

En 1953, John O’Neill, directeur scientifique du New York Herald Tribune et astronome amateur à ses heures perdues, sema l’émoi dans la communauté  des amoureux de la Lune. Il prétendit avoir abserver unpnt entre Proclus et Yerkes., dans la mer des crises. L’observation aurait été confirmé par deux autres personnes et l’unparla d’une « magnifique œuvre d’ingénierie. ».

 

 

Certains membres de l’American Lunar Society n’ont rien vue de tel, sinon un jeu d’ombre déformant sur les promontoires Lavinium  et Olivium. Les télescopes d’Apollo 15 et16 ont d’ailleurs montraient.

 

 

 

 


La photoci dessus a été prise par la sonde soviétique Luna-9 après son atterrissage lunaire doux en Février 1966. Les photos montrent ombre petit objet solide, l'un d'un certain nombre de «marqueurs» apparents ont jalonné toute la surface de la Lune près de deux mille miles de l'emplacement des tours lunaires. Le diagramme montre la disposition des pierres, dont un grand nombre sont le siz, de forme et sont à des distances identiques à part.

Et à partir d'un vaisseau spatial en orbite, le cratère Barringer, en Arizona ressemble à une construction artificielle.

En dépit de débarquement à la fois avec et sans équipage sur la Lune, nous en savons encore très peu de tout ce qui est sur sa surface, simplement à cause de sa taille, la diversité de sa topographie, et la gamme encore relativement limité de nos sondes.

 

 

 

La plus part des astronomes amateurs utilisent des instruments plus puissants que les professionnelles du passé avaient… Certains passionnés se sont lancés dans les artefacts de la Lune. Une chasse à la découverte… jusqu’à illusionner complètement. Entre les ombres et les reflets, les esprits souhaitant voir l’inimaginable ont le cœur à l’ouvrage.

 

 

Beaucoup de chasseurs d’artefacts examine la surface de la Lune dans l’espoir de découvrir une ville ou une révélation où l’ingénierie serait d’une grande œuvre….

 

La quête de découvrir une civilisation remontent depuis bien longtemps. Déjà qu’à cette époque les mythes et les légendes circulaient bon train. Mais la Lune n’a-t-elle jamais cessé de fasciner ?

Aujourd’hui encore nous l’utilisons pour nos culture notre jardin et les oins beauté…

Aujourd’hui encore elle fascine et tourmente des les esprits dans une aventure d’ailleurs…  la tête dans la Lune mais faut-il encore avoir les pieds sur Terre.

 

 

Les découvertes vont jusqu’à dire qu’il y a une base extraterrestre sur la Lune … Mais alors pourquoi ne sont-il spas venu nous dire bonjour depuis le temps lol

J’en rigole... mais avec tout le matériel que possède la NASA et d’autres centres astronomiques dans le monde entier et la valeur de la découverte pour une renommée mondiale, ne pensez-vous pas que les médias aurait saisi l’Exclusivité ?

 

 

Certes la recherche de ces artefacts est passionnante…


Mais à vouloir trop y croire, on finit par illusoire …

 

 

Bien à vous !

 

 

Source : Monde Inconnu.

 



28/09/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres